tricopigmentation

La tricopigmentation, un trompe-l’œil contre la perte des cheveux

Partage l'article s'il t'a plu !

Même si l’alopécie est la plupart du temps assimilée à un problème d’hommes, près de 7 femmes sur 10 seront victimes d’une chute anormale de cheveux au cours de leur vie. Une nouvelle solution contre la perte capillaire chez la femme : la micropigmentation, aussi appelée « tricopigmentation ».

L’alopécie, c’est quoi ?

Une femme perd en moyenne une centaine de cheveux par jour ; et c’est normal. On commence à parler d’alopécie lorsque la perte des cheveux devient plus conséquente et que les cheveux tombent par poignée au moindre coup de brosse.Qu’elle soit passagère ou chronique, l’alopécie chez la femme est généralement liée à des bouleversements hormonaux (grossesse, accouchement, ménopause…).L’alimentation, l’hygiène de vie, les traitements médicamenteux lourds, la perte de poids, ou encore les changements climatiques peuvent en être la cause. Si vous avez déjà tout testé et que votre alopécie persiste, réfléchissez à une solution récente qui a déjà fait ses preuves : la tricropigmentation du cuir chevelu.

La tricopigmentation : un remède à envisager pour re-densifier le volume de ses cheveux

La tricopigmentation, aussi appelée micropigmentation ou dermopigmentation du cuir chevelu, est une solution pour lutter contre l’alopécie (calvitie, pelade, chute de cheveux), ou pour recouvrir une cicatrice naturelle ou due à une greffe de cheveux FUE/FUT.

Qu’est-ce que la dermopigmentation capilaire?

C’est une nouvelle technique brevetée, non-agressive pour le cuir chevelu qui consiste à tatouer le crâne pour combler les zones clairsemées résultant d’une chute de cheveux, une perte de densité ou une cicatrice.

  en savoir plus sur www.centrelyonnaisdetricopigmentation.com

 Le tatouage capillaire est réalisé à l’aide de micro-aiguilles stériles à usage unique et de pigments bio-résorbables, c’est-à-dire, qui s’estompent au fur et à mesure du temps jusqu’à disparaitre totalement après environ 5 ans.

Pourquoi ne pas utiliser des encres permanentes comme pour un tatouage classique ?

 Les tatouages permanents classiques sont réalisés à l’aide d’encres indélébiles qui ont souvent tendance à bleuir avec les années. Imaginez-vous avec des micro-points bleu-vert sur le crâne pour le restant de votre vie, l’effet serait complètement antinaturel et disgracieux ! C’est pourquoi, les encres de tatouage utilisées pour la micropigmentation sont très spécifiques et sont absorbées par l’organisme sur le long terme.

Un entretien est nécessaire 1 à 2 ans après l’intervention de tricopigmentation pour redessiner la hairline et si besoin réadapter la couleur des pigments car la teinte des cheveux peut changer au fil du temps. En cas de blanchiment des cheveux, le tatouage s’estompera pour disparaître complètement ; ainsi, le contraste cheveux/tatouage ne sera pas antinaturel. Ce trompe-l’œil capillaire est donc réversible avec les années si jamais vous décidez d’assumer votre perte de cheveux et que vous voulez faire machine arrière.

La tricopigmentation : des résultats bluffants pour les femmes

La tricopigmentation est très réaliste et naturelle si elle est faite en accord avec le patient, en prenant en compte son état de santé, ses attentes, sa couleur de cheveux naturelle, son teint de peau, etc. Elle permet de pallier à une calvitie naissante, un complexe de plus en plus présent chez la gente féminine. Nous tatouons les zones clairsemées pour créer une illusion de densité en abaissant le contraste entre la couleur des cheveux et celle de la peau.

Jennifer Glomaud, dermographe et formatrice en dermopigmentation depuis 2003, a mise au point une technique de tatouage permettant d’imiter les cheveux longs que les femmes ont sur les tempes, cette méthode s’appelle « cheveux longs 3D hyper-réaliste »

La micro-pigmentation offre des résultats immédiats sans chirurgie : 2 à 4 séances sont nécessaires suivant le nombre de zones à tatouer. Le résultat final de la couleur sera définitif 4 à 8 semaines après la dernière séance.

Le Centre Lyonnais de Tricopigmentation

La polyclinique du Beaujolais, située dans la région lyonnaise accueille le premier Centre de Tricopigmentation officiel et certifié de France.

Jennifer Glomaud et ses collaborateurs tricopigmentistes aident les personnes souffrant de complexes liés à la perte de cheveux, notamment les femmes qui perdent leur cheveux et sourcils.

Ils vous reçoivent sur RDV afin de vous conseiller au mieux en fonction de vos besoins et attentes.

A lire également : La créatine et la chute de cheveux 

Partage l'article s'il t'a plu !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *