alimentation diabète

Les actions hygiéno-diététique à mener chez une personne diabétique

Une personne diabétique peut être indépendante, avoir une vie active et épanouie, à condition que la maladie soit diagnostiquée très tôt et bien traitée. Patrick Nesme Docteur en pharmacie vous fait découvrir quelques mesures efficaces contre la prolifération du diabète.

La Journée mondiale du Diabète, pour une mesure concrète face à une maladie chronique

La Journée mondiale du diabète est célébrée tous les ans le 14 novembre. Cette date marque la naissance du médecin canadien Frederick Banting, celui qui a trouvé la théorie de l’insuline avec le docteur américano-canadien Charles Best en 1922.

Mise en place par les 190 associations composant la « Fédération internationale du Diabète » (FID) et appuyée par l’OMS, cette journée marque aussi la plus grande campagne de sensibilisation face au diabète. Créée en 1991, la Journée mondiale du diabète rassemble des millions d’individus à travers 160 pays et reflète désormais une mobilisation collective.

Son objectif est d’informer les gens sur cette affection,  mais aussi de trouver des traitements efficaces avec différents moyens de prévention. La FID relaye cette journée grâce à des actions locales, comme des rencontres, des conférences, des tests de risque, des ateliers, des expositions.

Le logo représentant la Journée mondiale du diabète est le Yin & Yang, symbole d’une identité associant le travail d’équipe et l’équilibre. Tous les ans, une idée centrale différente est véhiculée. Ainsi, depuis 2001, le thème est consacré aux complications liées au diabète touchant le cœur, les yeux et les reins.

Le diabète, une maladie évoluant rapidement

Avec environ 425 millions de personnes touchées dans le monde, le diabète constitue un enjeu majeur de la santé publique. La Fédération des diabétiques qualifie ce phénomène de véritable pandémie, car son évolution est considérable. Selon l’OMS, le nombre de patients pourrait atteindre les 622 millions à l’horizon 2040.

Le diabète est un syndrome chronique, marqué par un surplus de sucre ou une hyperglycémie dans le sang. Ainsi, une personne est diabétique si son niveau de glycémie à jeun est supérieur ou égal à 7 mmol ou 1,26 g/litre de sang durant deux dosages consécutifs.

Il existe 2 types de diabète :

— Le diabète de type 1, également nommé insulinodépendant ou diabète juvénile, représente entre 5 et 15 % des personnes sujettes. Il est dû à une production insuffisante ou à une absence de production d’insuline par l’organisme. Les adolescents ou les enfants sont particulièrement touchés. Les principales manifestations de ce type de diabète apparaissent souvent soudainement, comme une soif excessive, un besoin d’uriner régulièrement.

— Le diabétique de type 2 résiste à l’insuline qui est une hormone engendrant ainsi à terme un manque insulinique.

Les symptômes sont identiques pour ces deux formes de diabète. Toutefois, certains symptômes du diabète de type 2 sont difficiles à identifier. Le sujet peut ignorer sa maladie pendant plusieurs années. Le diabète de type 2 concerne généralement les individus de plus de 40 ans.

Opter pour une alimentation équilibrée et diversifiée

Une alimentation saine et variée est un excellent moyen de résister au diabète. Certains aliments sont à privilégier pour stabiliser le diabète et pour prévenir les affections cardiovasculaires. La pratique d’un sport régulier optimise aussi le traitement non médicamenteux du diabète.

Mangez de façon régulière et évitez les variations glycémiques causées par le grignotage. Aucun aliment n’est interdit dans un régime alimentaire équilibré et diversifié. La nourriture en quantité satisfaisante doit couvrir les besoins du corps et apporter l’énergie nécessaire pour son activité.

Les glucides (féculents et sucres), les protéines et les lipides (graisses) nécessaires pour lutter contre la prolifération du diabète  se retrouvent dans le poisson, la viande, les produits laitiers.  D’autres nutriments sont vitaux afin de couvrir les apports journaliers nécessaires. Ils sont apportés par les sels minéraux, les oligo-éléments et les vitamines. Consommez également des légumes, vitaux car hyperglycémiants en petite quantité.

Respectez bien les objectifs caloriques et nutritionnels fixés avec votre nutritionniste. Intégrez également dans votre alimentation les pâtes, les fruits, le riz, les pommes de terre, le pain, les carottes cuites et la semoule.

Adopter de nouvelles mesures diététiques

La première phase de traitement du diabète consiste à adopter une bonne hygiène de vie et à pratiquer fréquemment une activité physique avec une alimentation saine et équilibrée. Évitez de sauter un repas et restez constant sur vos apports nutritionnels au quotidien. Il faut bien répartir vos apports en glucides entre les collations et les 3 repas principaux de la journée.

Les fibres alimentaires, comme les légumes et fruits, sont indispensables à chaque repas. Elles freinent l’absorption du cholestérol, mais aussi des sucres, évitant ainsi au patient de souffrir d’une hyperglycémie après le repas. Consommées en quantité suffisante, les fibres réduisent aussi les fringales et favorisent le bon fonctionnement du transit intestinal. Évitez le grignotage pour limiter les graisses saturées dissimulées.

Si vous êtes sujet à un diabète soigné par insuline, répartissez votre alimentation quotidienne en 3 repas. Ajoutez entre 1 et 3 collations par jour, selon les autocontrôles glycémiques et les conseils du médecin.

BT : Le diabète reste une pathologie non guérissable, mais qui se soigne.

MD : Dès que le diabète est installé, il faut garder de bonnes habitudes alimentaires, faire de l’activité physique et prendre son traitement régulièrement.

Sources : federationdesdiabetiques , sanofi-diabete

Cet article a été rédigé par Patrick Nesme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *